Paris affirme que la revente de trois fregates Belhrra a Notre Grece fut signee « Il existe quelques jours » [MaJ]

Paris affirme que la revente de trois fregates Belhrra a Notre Grece fut signee « Il existe quelques jours » [MaJ]

D’habitude, lorsqu’un contrat d’armement reste signe, le ministere des Armees ne se prive aucun s’en feliciter publiquement.

Mais il a visiblement fera profil bas s’agissant de l’achat de trois fregates de defense et d’intervention [FDI – Belh@rra] par la Grece.

Dans les faits, ainsi, alors que la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], l’agence chargee des exportations de materiels militaires americains dans le cadre d’une procedure dite des « Foreign Military Sales » [FMS], vient de recommander au Congres d’accepter la revente a Athenes de quatre fregates de type « Multi-Mission Surface Combatant » [rebaptisees « Hellenic Future Frigate »] Afin de un cout estime de 6,1 milliards d’euros, le ministere des Armees a coupe court a la polemique qui n’aurait pas manque de prendre de l’ampleur, surtout apres l’affaire des sous-marins australiens.

Ainsi, celui-ci a fait savoir, aupres de l’AFP, que « l’accord pour la vente de des fregates francaises a la Grece [venait] d’etre signe », rendant ainsi « caduque l’offre concurrente » presentee via des Etats-Unis.

« Depuis qu’on est en discussion au milieu des Grecs, l’offre americaine n’est plus concernant la table […]. Par ailleurs on a signe le contrat avec les Grecs. Il a ete paraphe il y a quelques temps », a Par exemple indique le ministere des Armees.

Cependant, le magazine Defense News a affirme de son cote que des sources toutes faites lui avaient confie que « l’equipe americaine avait ete invitee par la Grece a continuer a travailler dans sa propre apporte, malgre l’annonce » de l’achat trois fregates a Notre France…

Quoi qu’il en soit, une source du ministere grec en Defense a confirme l’annonce faite par Paris.Continue Reading